Héritage carolingien après le traité de Verdun (843-1032)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_Verdun

http://fr.wikipedia.org/wiki/Boson_V_de_Provence

http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_III_l%27Aveugle

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_III_le_Gros

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hugues_d%27Arles

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rodolphe_II_de_Bourgogne

Le traité de Verdun (843) et le traité de Prüm (855)

En 843, le traité de Verdun partage l'empire carolingien en trois royaumes:

  • Charles le Chauve reçoit la Francie occidentale, appelée France vers 1200
  • Lothaire Ier, à qui échoit le titre impérial, reçoit la Francie médiane, du centre de l'Italie à la Frise ; et donc la Provence.
  • Louis le Germanique reçoit la Francie orientale (communément nommée Germanie).

Lors du Traité de Prüm en 855, Charles, le troisième fils de Lothaire Ier, hérite de la Provence et la Bourgogne Cisjurane . A sa mort en 863, ce royaume passe sous l'autorité de son frère aîné Louis II le Jeune.

En 875, Louis II le Jeune meurt sans héritier mâle. La couronne impériale et son domaine - royaume d'Italie et Provence - reviennent à son oncle Charles le Chauve, qui meurt en 877. C'est son fils Louis II le Bègue qui lui succède au royaume des Francs. De santé fragile, il décède en 879.

Boson, roi de Provence (879-887)

La succession de ses fils Louis III et Carloman II est contestée et c'est Boson V de Provence, gendre de Louis II le Jeune, qui est choisi comme roi par les grands religieux et seigneurs, lors d'un concile au château de Mantaille en octobre 879. Son domaine est alors constitué de la Bourgogne et de la Provence et sa capitale est Vienne.

Ses neveux Louis III et Carloman II l'assiègent aussitôt et Boson finit par se réfugier en Provence. En 884, Carloman II meurt, sans héritier mâle. Les grands du royaume appellent alors Charles III le Gros, fils de Louis le Germanique, pour assurer la régence. Affaibli par les normands, Charles III propose à Boson de le reconnaître comme roi de Provence sous la simple condition d'un hommage au royaume des Francs.

Le royaume de Bourgogne-Provence (934)

Le fils de Boson, Louis III l'Aveugle succède à son père en tant que roi de Provence de 887 à 928. Il combat les sarrasins qui continuent à dévaster la Provence et s'aventure en Italie où il prend la couronne de Bérenger Ier de Frioul en 900. Cinq ans plus tard, Bérenger prend une revanche cruelle. Il bat Louis à Vérone et lui fait crever les yeux.

En 911, handicapé par sa cécité, Louis laisse la gestion du royaume à son cousin Hugues d'Arles. Hugues quitte Vienne et s'installe à Arles. En 926, il est couronné roi d'Italie, grâce à l'appui de Rodolphe II de Bourgogne, issu de la famille des Welfs. Il lui cède la Provence en 934, en échange de ses prétentions sur le royaume d'Italie.

Ce royaume de Bourgogne-Provence, appelé Royaume d'Arles subsiste jusqu'en 1032 avec Conrad III (937-993) puis Rodolphe III (993-1032).

Le comté de Provence devient terre d'Empire Germanique (1032)

Mort sans postérité en 1032, Rodolphe III avait institué comme son héritier, l'empereur germanique Conrad le Salique.

Mais son neveu Eudes II de Blois, fils de sa sœur aînée, suscita contre l'empereur la révolte des féodaux et des prélats du royaume de Bourgogne. La guerre entre les deux cousins dura deux ans et Eudes dut abandonner la partie devant une coalition formée par le nouvel empereur Conrad II et le roi de France Henri Ier. A l'issue de cette guerre, le comté de Provence devient terre d'Empire.

Les empereurs germaniques non possessionnés en Provence ne disposent, malgré leur titre et leur suzeraineté, d'aucun pouvoir supplémentaire. La Provence est dans les faits pratiquement indépendante.