livois.com

Bertrand III de Baux d'AvellinoAge: 70 years12351305

Name
Bertrand III de Baux d'Avellino
Given names
Bertrand III
Surname
de Baux d'Avellino
Birth 1235 18 15

MarriageAgathe de MévouillonView this family
yes

Birth of a son
#1
Uc VII des Baux d'Avellino

Birth of a daughter
#2
Béatrice Comtessona de Baux d'Avellino

Birth of a daughter
#3
Cécile “Rascassia” de Baux d'Avellino

Birth of a son
#4
Barral II de Baux d'Avellino

Birth of a sisterMarquise de Baux
1235

Birth of a sisterCécile “Passerose” de Baux
before 1239 (Age 4 years)

Death of a paternal grandfatherUc V de Baux
1239 (Age 4 years)

MarriagePhilippine de Poitiers-ValentinoisView this family
April 10, 1244 (Age 9 years)

Birth of a son
#5
Raimond VI de Baux d'Avellino
1250 (Age 15 years)

Death of a brotherUc VI de Baux
1251 (Age 16 years)

Death of a maternal grandmotherConstance de Toulouse
after May 12, 1260 (Age 25 years)

Death of a wifePhilippine de Poitiers-Valentinois
1265 (Age 30 years)

Death of a fatherBarral I de Baux
1268 (Age 33 years)

Birth of a daughter
#6
Sybille de Baux d'Avellino
1270 (Age 35 years)

Marriage of a childRaimond VI de Baux d'AvellinoEtiennette Britaud de NangisView this family
1274 (Age 39 years)

Death of a sisterCécile “Passerose” de Baux
1275 (Age 40 years)

Death of a sisterMarquise de Baux
1279 (Age 44 years)

Death of a motherSibila d' Anduze
after June 9, 1279 (Age 44 years)

Source: Divers
Marriage of a childGuigues de La Tour du PinBéatrice Comtessona de Baux d'AvellinoView this family
1284 (Age 49 years)

Marriage of a childAymar V de Poitiers-ValentinoisSybille de Baux d'AvellinoView this family
1284 (Age 49 years)

Birth of a son
#7
Agoult de Baux d'Avellino
1286 (Age 51 years)

Birth of a granddaughter
#1
Anne de Viennois
1300 (Age 65 years)

Death of a sonUc VII des Baux d'Avellino
1302 (Age 67 years)
Cause: Assassiné
Birth of a granddaughter
#2
Agathe de Poitiers-Valentinois
1305 (on the date of death)

Death 1305 (Age 70 years)

Family with parents - View this family
father
mother
Marriage: 1235
brother
himself
1 year
twin sister
5 years
younger sister
sister
Family with Philippine de Poitiers-Valentinois - View this family
himself
wife
Marriage: April 10, 1244
7 years
son
son
daughter
Family with Agathe de Mévouillon - View this family
himself
wife
Marriage:
daughter
daughter
son
son

NoteDivers
Citation details: La Provence au Moyen Age - PUP - 225
NoteUne famille de la Noblesse provençale au Moyen-Age: les Porcelet
Publication: 1986
Citation details: 130
SourceLa Noblesse et l'Eglise en Provence, fin Xe - début XIVe siècle
Publication: 2007
Citation details: 630
SourceArmorial Haut-Alpin
Citation details: Aix Artaud Montauban - 72
Note
http://geneprovence.blogspot.com/search/label/13%20-%20Meyrargues Bertrand des Baux rend hommages à Guillaume Vicedominis le 12 mars 1258 Les deux seigneurs, quoique ayant leurs demeures juxtaposées, vivaient ordinairement d'accord. L'humeur inquiète des princes des Baux soulevait pourtant quelques conflits de temps à autre. En 1259, par exemple, Bertrand des Baux, son bailli et quelques manants se révoltèrent contre l'official de l'archevêque et l'accablèrent d'injures. Revenu à lui-même, Bertrand des Baux se rendit le lendemain à la ville des Tours, s'humilia et consentit à payer une amende de 250 livres tournois, dont cent livres comptant, et le reste dès que possible. Il abandonna en garantie les recettes du péage qu'il possédait à Puyricard.
Note
Il reçoit le comté d'Avellino, l'un des plus importants du pays, au coeur de la Campanie. Il accède à l'étroite élite des grands qualifiés de cousins du roi (Charles Ier). Ce privilège établit une sorte de parenté artificielle avec le souverain.
Note
Bertran de Baux amorce une brillante carrière dans l'armée et dans l'administration royales: capitaine des troupes de Campanie en 1268, puis vicaire de Rome jusqu'en 1271, il est créé comte d'Avellino l'année suivante. En 1282, il est aux prises avec la cour parce qu'il a fait incarcérer l'un de ses vassaux accusé de viol. L'affaire, affirment les juges, n'est plus de la juridiction seigneuriale mais de la royale. Ses démêlés avec les officiers royaux se poursuivent: en 1297, les bailes de Charles II usurpent ses droits à Trinquetaille. Il rencontre aussi des problèmes avec ses sujets: en 1300, il recourt à une sentence arbitrale par laquelle sont réglés ses différents avec la commune d'Aubagne qui obtient ses franchises. De même, Bertran, a dû emprunter pour racheter les droits sur ses anciens domaines: Charles II, doit en 1299, lui accorder une protection toute spéciale face à ses créanciers qui se sont armés en vue d'exiger le remboursement de ses dettes. Il liquide alors ses biens dans le Bas-Rhône et dans la région marseillaise. Guilhem de la Voulte, chevalier arlésien, achète ses droits sur Villeneuve, en Camargue. Le roi se porte acquéreur des salines de la Mergue-Baucenque; l'archevêque d'Arles obtient pour 4500 livres ce que Bertran possède dans sa ville et à Trinquetaille. De même, l'Eglise de Marseille s'acharne sur les dépouilles de sa fortune et prétend saisir par commise ses biens à Aubagne et Allauch. Bertran meurt en 1305 en laissant à ses successeurs un bien trsite héritage: son castrum et la vallée des Baux, ainsi que les châteaux d'Entraigues, Bédoin et Loriol, dans le Comtat, alors réquisitionnés par Mathias de Théate, recteur du Comtat, sous prétexte d'un ordre reçu du pape.